Cap sur la démocratie participative !

L’abstention grandissante aux élections le montre : beaucoup de nos concitoyens ne croient plus au processus démocratique. Élire des représentants ne garantit plus, selon eux, que le programme choisi sera effectivement mis en place après la victoire. Si le maire – avec le conseil municipal – détient le pouvoir effectif, il peut décider de partager l’élaboration et la décision finale sur certains projets. C’est une question de volonté politique !

Parce que nous nous  sommes engagés pour la transparence et croyons que les initiatives originales et les bonnes idées n’appartiennent pas qu’à ceux qui sont élus, nous vous proposons de mettre en place des outils et des instances de démocratie participative. Plusieurs municipalités de différentes tailles l’ont déjà fait, du village de Saillans aux grandes villes de Grenoble ou Nantes . Et cela marche !

La participation des habitants à la conception et la prise de décision sur des projets majeurs, comme en matière d’urbanisme, a été réelle. Nous avons donc travaillé pour pouvoir mettre en place ces instances et ces outils à Saint-Leu-la-Forêt dès le début de notre mandat.

Des outils et des instances pour accompagner les habitants dans l’élaboration de projets

Tout au long du mandat, des commissions participatives travailleront, en parallèle aux commissions d’élus, sur les grands dossiers qui concernent notre ville. Lorsqu’il s’agira d’un projet au long court, un groupe de pilotage citoyen sera mis en place avec une majorité d’habitants, volontaires ou sollicités par tirage au sort, accompagnés d’élus – de la majorité et de l’opposition – et des services municipaux compétents.

Les groupes de quartier tiendront un rôle central dans ce processus. Le mode de désignation de leurs membres et leur fonctionnement seront revus pour leur donner un véritable pouvoir d’initiative. Des représentants des groupes de quartier seront présents dans les commissions participatives. Plus autonomes, ils pourront mieux animer la vie des quartiers, favoriser la solidarité et la convivialité intergénérationnelle, gérer les potagers partagés, etc. Des conseillers municipaux seront désignés pour être en lien direct avec chaque groupe.

Un conseil municipal des jeunes, espace démocratique autonome, débattra  et valorisera  les initiatives des 14-25 ans . Son indépendance sera garantie. Les projets choisis bénéficieront de l’accompagnement et du soutien des élus et des services de la ville.

Nous ouvrirons ces instances aux habitants qui ne disposent pas forcément du droit de vote, comme les jeunes de moins de 18 ans ou les résidents extra-Européens.

Notre cartographie de la démocratie participative

Pour une politique locale qui redonne le goût de la démocratie à chacune et chacun

Une charte de démocratie participative sera élaborée dès 2020 en concertation avec les Saint-Loupiens pour poser les règles de ce travail pour l’intérêt commun. Le but : replacer le citoyen au cœur du processus de décision.

Pour les projets importants, comme la révision du PLU prévu dans notre projet de ville, nous nous donnerons le temps et les moyens pour accompagner la montée en  compétences des habitants. L’expertise des professionnels du secteur, des services compétents de la ville et des élus concernés sera partagée pour donner à tous la capacité de proposer, débattre et finalement prendre les décisions les meilleures pour  notre ville.

Enfin, une part du budget d’investissement annuel (à hauteur de 100.000 euros la première année, soit environ 6 euros par habitant) sera confiée aux Saint-Loupiens. Ce budget participatif est un outil efficace de la démocratie participative car l’initiative émane totalement des habitants.

Un exemple de démocratie participative : l’élaboration du projet de ville avec les habitants

Le projet de ville que nous vous proposons engagera la révision générale du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Nous la mènerons de manière intégralement participative. Il s’agit de bien plus qu’une simple concertation pour modifier un projet prédéfini à la marge!

Dès l’automne 2020, nous ouvrirons cette séquence avec l’exposé et la discussion des moyens participatifs que nous voulons y consacrer. Un groupe de pilotage citoyen sera chargé de la mener à bien avec l’appui d’un prestataire, choisi pour son expérience dans le domaine de la participation citoyenne.

Pour que toute la population soit impliquée, différents âges, quartiers, salariés actifs, commerçants et entrepreneurs, retraités, associations et communauté scolaire, etc.  seront invités à participer ou animer des ateliers et des conférences sur tout ce qui caractérise notre ville et a de l’importance pour son avenir.

Travailler à l’élaboration d’un projet en démocratie participative demande à tous les participants, une fois les intérêts de chacun exprimés et entendus, de tendre vers l’intérêt général. Ce n’est pas chose facile ! Nous déploierons les moyens et donnerons le temps qu’il faut à ce travail commun sur le devenir  de notre ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.