Position des listes sur Saint-Leu et PLU, la Gazette clarifie les choses

Dans son article du 15 janvier dernier, la Gazette du Val d’Oise (cf. ci-dessous) évoque les orientations que nous souhaitons prendre en ce qui concerne le Plan Local d’Urbanisme (PLU), tout en mentionnant la seule proposition connue à ce jour pour la liste LREM et … la critique sur une révision du PLU de la majorité sortante.

Mais pourquoi réviser ce PLU ? Que proposons-nous ?

Nous voulons porter une vision globale et non, comme c’est le cas actuellement, opérer des coups en fonction des opportunités foncières. C’est l’une des raisons pour laquelle nous proposons de revoir le PLU. Le projet issu de la vision doit être le résultat d’un concours de concepteurs (et non le projet d’un seul promoteur) en étant accompagné d’une démarche participative  pour que les Saint-Loupiens s’approprient l’avenir de leur ville.
Une attention particulière doit être portée sur le centre-ville/Gare qui, grâce à un aménagement à l’échelle du tissus existant, apparaît clairement comme un trait d’union  indispensable entre le sud et le nord.
La mobilité doit être mieux associée à tout développement urbain en hiérarchisant davantage les modes de déplacement :  1 le piéton (qui est bien malmené dans le centre ville), 2. les modes doux, 3. les transports collectifs, 4. les transports partagés, 5. enfin l’automobile.
D’autre part, la mixité sociale est un point clé de tout aménagement urbain responsable, et l’urbanisme est fait pour les Saint-Loupiens, tous les Saint-Loupiens.

Pourquoi cela suscite tant d’émotions à la majorité sortante, qui se démène tant bien que mal pour instaurer la peur d’une révision de PLU ?

Depuis 2008, le PLU a été révisé ou modifié 5 fois ! Le préfet a-t-il « pris la main sur la ville » à l’occasion des ces révisions ? Non, le maire reste maître de son urbanisme …. sauf que la ville n’a pas été au rendez-vous des objectifs en logements sociaux négociés sur une période de 3 ans avec l’Etat (le préfet), et ce, 1 fois … 2 fois …. La majorité sortante, totalement responsable de la situation que nous vivons actuellement, a pourtant été alertée plusieurs fois par le préfet (cf. pour exemple la lettre du préfet … de 2012). La sanction a fini par tomber : le préfet pose un arrêté de carence sur Saint-Leu-la-Forêt (bien après l’approbation du PLU actuel), lui retire son droit de préemption (*)  et lui impose de payer 4 fois plus cher son manque de logements (436 000€). La goutte d’eau a certainement été le projet de l’îlot Croix Blanche où le PLU de la majorité sortante autorise 0 logements sociaux. Mécaniquement, augmenter les logements privés, ne pas faire de logement sociaux, accuse le déséquilibre et ne risque pas de montrer la bonne volonté de la ville pour répondre aux attentes de la loi. A votre avis, est-ce la révision du PLU ou le retrait de son droit de préemption qui fragilise notre ville ?

Lire la lettre du préfet de décembre 2012

Enfin, cet article de la Gazette vous donne clairement le positionnement des listes candidates pour les 15 et 22 mars prochain : sans appel, nous sommes bien la seule liste sans étiquette 100% locale de cette campagne !

(*) le droit de préemption perdu par la ville permet au préfet d’acquérir en lieu et place de la ville des biens en vue de la réalisation d’opérations d’aménagement ou de construction permettant d’atteindre les objectifs de réalisation de logements sociaux qui incombent à la commune

2 réponses à “Position des listes sur Saint-Leu et PLU, la Gazette clarifie les choses”

  1. Bonjour,

    J’ai reçu votre plaquette pour les prochaines élections, mais bien qu’étant plutôt d’accord avec vos idées, en tant que St Loupien depuis 3 générations, je m’interroge !
    3 photos avant/après, mais la 3ème ? Est-ce bien à St Leu ou sur un ordinateur ?
    Franchement,à moins que ma mémoire ne défaille, je ne vois pas !
    Donc, si vous voulez être pris au sérieux… faut l’être….

    Désolé pour cette critique, mais…
    ensemble pour l’avenir de St Leu.

    1. Bonsoir, il s’agit bien de Saint-Leu, sur le sud de la ville, au niveau de l’angle de la rue de Verdun et de l’avenue des Diablots. Cette image vient de Google, qui permet de voir certains endroits à quelques mois ou années de décalage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.