Vers des déplacements en douceur à Saint-Leu

Avec son centre aux rues étroites et trottoirs souvent semés d’embûches, sa partie sud plus spacieuse aux aménagements récents, avec ses Coteaux, à la topographie accidentée, et pourtant semblables par certains aspects à la Plaine, Saint-Leu-la Forêt présente des visages très différents. Quelles que soient ces différences, nous pouvons imaginer ensemble des solutions pour se déplacer en toute sécurité de nos quartiers vers les pôles d’attraction de notre ville.

Les trottoirs médiocres, voire dangereux, notamment le long des rues de Saint-Prix, Sophie Donon ou Joseph Leblond, doivent être rénovés. Des travaux seront programmés en fonction des priorités et du budget, mais il sera possible dès 2020 de créer à faible coût 500 mètres de « bandes piétonnières » provisoires, comme on le fait lors de chantiers de voirie. Larges d’un mètre, elles permettront une circulation aisée et sécurisée des personnes, des poussettes, etc.

Pour les personnes ayant des difficultés à marcher, nous installerons aussi des bancs et des sièges sur certains espaces piétonniers. Les sentes, particularité agréable de notre ville, seront également aménagées, entretenues et nettoyées régulièrement ; elles feront l’objet d’un règlement d’usage, inexistant à ce jour ou non appliqué.

Pour les distances importantes, une navette gratuite roulera à une fréquence définie avec les usagers et les groupes de quartier. Son parcours permettra de connecter les différents pôles et quartiers  de la ville entre eux et s’adaptera aux lignes de bus déjà existantes. Une participation technique et financière de Val Parisis – et d’autres organismes – sera sollicitée.

Des « automobilistes solidaires », comme cela existe dans d’autres communes, compléteront la navette pour accompagner ponctuellement des personnes qui en auraient besoin.

Faciliter l’usage du vélo et fluidifier la circulation motorisée

L’usage du vélo et de la trottinette sera facilité, notamment par des pistes cyclables sécurisées, particulièrement aux abords des écoles et collèges et au niveau des intersections. Le stationnement des vélos, de longue ou courte durée, sera organisé pour faciliter les courses. Une « quincaillerie solidaire », comprenant un atelier de réparation de vélos, ouvrira ses portes.

Notre objectif est aussi de fluidifier la circulation des véhicules motorisés en supprimant les « points noirs » et en travaillant sur le stationnement et la signalisation, en concertation avec les habitants. Pour combattre la vitesse excessive et les nuisances sonores – et assurer la sécurité de tous -, la zone de limitation à 30 km/h sera étendue et plus cohérente qu’aujourd’hui. Devant la gare, l’espace sera réaménagé et la vitesse réduite à 10 km/h.

Le nécessaire partage des espaces publics requiert un respect mutuel que nous développerons au cours d’ateliers et de stages pratiques dévolus aux mobilités. Bouger dans la ville est une composante importante du vivre ensemble.

Travaillons, en douceur, à faciliter pour tous les déplacements dans Saint-Leu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.