Cap vers l’Eco-développement !

L’éco-développement, concept né il y a 50 ans, concilie la protection de l’environnement, la lutte contre le réchauffement climatique et le progrès socio-économique dans une économie au service des hommes. Pour que nos comportements deviennent plus sobres en énergies et moins polluants à l’échelle de Saint-Leu, nous devons agir par des mesures concrètes, solidaires et innovantes, dans plusieurs domaines.

Pour l’isolation des logements et la transformation des « passoires thermiques », nous ouvrirons en mairie un guichet unique afin de conseiller les propriétaires et les guider dans leurs démarches pour trouver les bonnes solutions techniques, obtenir des subventions et bénéficier de réductions d’impôts. La municipalité montrera l’exemple en rénovant ses propres bâtiments avec un mode de chauffage moins gourmand. Nous nous appuierons aussi sur les associations qui, depuis longtemps, montrent l’exemple par des actions concrètes. Nous pouvons changer les choses par notre comportement de consommateurs. La mairie incitera les entreprises Saint-Loupiennes et les habitants à privilégier un approvisionnement local ou régional, moins énergivore et accélérateur de l’activité locale. La municipalité elle-même sera vigilante sur les produits dont elle passe commande et sur la transparence de ses fournisseurs.

Apprenons à consommer mieux et moins pour aller vers le « zéro déchet »

Agissons pour produire moins de déchets et les valoriser au mieux.

Les déchets organiques issus de notre alimentation représentent près d’un tiers de nos poubelles. Ce sont des déchets qui coûtent cher à la collectivité alors qu’ils pourraient être valorisés. Nous accompagnerons les habitants vers la valorisation des bios-déchets grâce à des composteurs individuels ou collectifs et la Ville gèrera les déchets de fin de marché et des cantines.

Nous pouvons aussi faciliter la tâche des éboueurs et de ceux qui collectent et traitent nos déchets. Des activités concrètes et pédagogiques seront proposées aux Saint-Loupiens, en particulier aux écoliers et aux collégiens.

Une ressourcerie sera installée, avec une antenne dans deux quartiers différents. L’économie circulaire sera encouragée ainsi que les activités collectives telles que les potagers urbains et les jardins partagés.

Une « quincaillerie solidaire » s’inspirera d’une boutique à l’ancienne, la Maison Debuire et Fils dont se souviennent les plus de 40 ans, et lui associera un atelier de conseil et réparations rapides, notamment de vélos. Quincaillerie et atelier auront aussi une vocation éducative et emploieront des salariés épaulés par des bénévoles expérimentés.

Une économie circulaire et solidaire, une production locale et partagée

La navette électrique que nous mettrons en place pour relier les différents pôles de la ville incitera les Saint-Loupiens à moins utiliser la voiture. L’usage du vélo sera encouragé (lire notre article sur les mobilités douces).

Nous engagerons aussi une politique dynamique de lutte contre les nuisances sonores terrestres et aériennes (pour ces dernières, dans le cadre des actions entreprises par Val Parisis et l’Association de Défense Contre les Nuisances Aériennes – Advocnar).

Les Saint-Loupiens et leurs élus, les associations Saint-Loupiennes s’engageront vers une société plus responsable, à la recherche d’un mode de développement viable et durable.

Soyons créatifs, positifs et force de proposition pour que l’éco-développement apparaisse au cœur des décisions prises par la municipalité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.